• Laura Molina - Danse

Je danse depuis que j'ai 4 ans, la danse fait partie de ma vie, j'ai grandi avec elle.
Très jeune j'ai fait partie de la compagnie de danse contemporaine de Maria Carbonell (2001 à 2003), ce qui m'a aidé à mieux comprendre mon corps et à l'adapter à l'esthétique flamenca. Pendant mes études aux Beaux-Arts, j'ai dansé dans tout l'ouest de l'Espagne avec la compagnie flamenca de Manuel Serena (2003-2006). Je n'ai jamais arrêté d'apprendre et de me former régulièrement avec La Lupi, Paco Berbel, Esther Garcés, Marta Sol... 

Depuis 2006 je dispense des cours de flamenco dans plusieurs écoles de danse à Valencia : celles de Susana Renau, l'UPV, le Centre professionnel de danza de Valencia. En 2011 j'ai quitté l'Espagne pour m'installer à Nantes où je donne des cours d'Espagnol et continue mon activité d'infographiste.
Aujourd'hui, la Peña Flamenca « Planta Tacón » m'ouvre ses portes pour reprendre depuis la France ma passion qui me manque beaucoup.

  • Sandrine Allano - Direction artistique

«Être flamenco, mélange d'ardeur et de fièvre, d'insolence et de noblesse, de provocation et de pudeur !»

Sandrine Allano s'est essentiellement formée sur scène auprès de Philippe Allano, virtuose de la guitare flamenca. Danseuse des groupes 'Allano y Compadres' dès 1990, 'Toma Ke Toma' en 2004, elle crée avec Laurent Jaulin le groupe Pakeno ? en 2011 et aujourd’hui elle travaille sur le projet d’une lectrice LADYseuse De Mot où s’associent le texte et l’esthétique flamenca. Souvent loin des cours de danse, sa danse s’est créée au fil des rencontres et évènements de sa vie : la rencontre décisive avec une famille de gitans du sud de la France, qui lui font vivre la culture flamenca, de nombreux concerts auprès de musiciens cubains, brésiliens, classiques, jazz, africains... des stages en France et en Espagne, des voyages réguliers en Afrique... Un parcours atypique mais qui expliquent sa danse d'aujourd'hui : un subtil mélange personnel d'univers et de cultures qui fusionnent.

Parallèlement à son travail de danseuse Sandrine se passionne depuis peu pour la photographie sous le nom de la Liliana et bien sûr depuis toujours pour flamenco. Elle dispense régulièrement des cours au sein de la peña "Planta Tacón" qu'elle a contribué à créer en 2001 sur Nantes, mais encadre aussi des stages et des interventions en milieu scolaire. Forte d'une longue expérience dans l'enseignement, sa pédagogie est essentiellement fondée sur un désir profond de faire vivre et ressentir à ses élèves les fortes sensations que le flamenco, au sens large, peut procurer. Elle travaille actuellement avec la lectrice Ladyseuse de Mots. Elles ont crée ensemble "Eso es flamenco" une lecture dansée, un duo de pas et de mots, et prévoient pour 2017 une nouvelle création. Elle est, depuis 2016, directrice artistique de la peña flamenca Planta Tacón.

  • Laurent Jaulin - Direction musicale

Guitariste rock, passionné d’expériences sonores et d’aventures collectives, Laurent Jaulin découvre le flamenco et la guitare flamenca lors d’un voyage à Grenade. Enthousiasmé par la magie du trio chant-danse-guitare, et par l’énergie qui s’en dégage, il s’initie en 1994 à l’accompagnement du chant et de la danse auprès de Diego Sanchez et d’El Chano, puis perfectionne son jeu de guitare en France et en Espagne auprès de Philippe Allano, Vicente Pradal, Daniel Manzanas, Emilio Maya et Jorge Sanchez. Accompagnateur régulier des cours de danse dans les différentes ‘peñas flamencas’ du Grand Ouest, il poursuit un travail de transmission en intervenant fréquemment en milieu scolaire , en écoles de musique sous forme de stages, ateliers, concerts pédagogiques.

Persuadé de la richesse de l’aventure musicale collective, il cofonde TOMA KE TOMA, en 2003, puis PAKENO en 2009, avec la danseuse Sandrine Allano. Ces groupes créés avec des musiciens venus d’univers musicaux différents lui permettent de tisser dans ses compositions des liens avec les musiques latines et orientales. En 2009, il créé la formation MENEITO avec la danseuse Rachel Gaiguant, la ‘Nubita’ et le ‘cantaor’ gitan Miguel Munoz. Le groupe propose actuellement plusieurs spectacles dont Duende, inspiré d’une conférence de Federico Garcia Lorca, et Poema del cante Jondo, d’après les poèmes du même auteur. En 2011, il rejoint la Cie FLAMENCA Helena Cueto pour des spectacles tels que Imagenes flamencas rencontre entre la musique d’Isaac Albeniz et le Flamenco ou Tablao , flamenco traditionnel. Depuis 2012, il joue avec le trompettiste compositeur Geoffroy Tamisier et l’accordéoniste Didier Ithursarry, au sein du trio LAGRIMAS AZULES qui propose une aventure musicale entre flamenco, jazz et musique basque.
En 2016 il vient de sortir son album solo "Kerani" qu'il présente sur les scènes nationales.

Découvrez-en plus sur le site de Meneito et le site de Lagrimas Azules.

  • Alberto Castro - percussion

Issu d’une famille de musiciens, baigné dans le flamenco andalou depuis sa plus tendre enfance, il apprend la percussion et la guitare à Grenade. « Etre né au coeur du flamenco m’a permis de découvrir une manière d’expression libre et authentique ». Il quitte Grenade pour la France voici 5 ans et commence à travailler comme clown (métier auquel il s'est initialement formé à l'école d'Arts Dramatiques de Grenade) au sein de la Cie A Toute Berzingue. Puis, il pousse la porte de la peña flamenca « Planta tacon » où il continue à se former à la guitare mais où il accompagne surtout (à la guitare/au cajon et au chant) la troupe A Contratiempo. Aimant développer la sensibilité et la spontanéité des autres, il accepte, en 2012, d'enseigner le cajon au sein de la peña. Parallèlement, il forme un duo avec la danseuse Olga Màrquez qui se produit dans la région Nantaise, tout en continuant son travail de comédien. Puis en 2013, on lui propose d'intégrer la formation « Meneito » qui se produit sur des scènes nationales... tout en gardant plein de projets dans la tête...